Paul Eluard et Lucien Clergue – “Corps Mémorable”

Les débuts de Lucien Clergue…

Ce livre est un petit bijou. Il faut connaître son histoire pour l’apprécier à sa juste valeur.

C’est un livre de poésie de Paul Eluard, illustré par les premières photos de nu de Lucien Clergue, dans les années 50. Ces photos ont été présentées, en première main, à Pablo Picasso puis à Jean Cocteau qui, semble-t’il, se sont arrangés pour que le livre de poèmes de Paul Eluard soit illustré par les photos de Lucien Clergue. La première édition date de 1957.

Les photos sont sublimes et montrent une grande sensibilité du photographe et une capacité de présenter de façon plus que parfaite la sensualité féminine. On remarque aussi un grand soin avec les formes, les lignes, l’esthétique des images. Il n’avait que 23 ans à l’époque.

Un détail intéressant aussi à connaître concerne ce qui était permis de montrer à l’époque (censure) et que Lucien Clergue résume par la phrase : “où il y a de poil il n’y a pas de tête et où il y a une tête il n’y a pas de poil”. Raison expliquant pourquoi on ne voit pas le visage des modèles.

Bien entendu, les poèmes de Paul Eluard sont aussi magnifiques, mais je me suis demandé si c’étaient les photos qui illustraient les poèmes ou l’inverse…

Outre le l’intérêt par le contenu, ce livre montre les débuts de celui que a beaucoup œuvré pour que la photographie soit reconnue comme une activité artistique et qui a contribué à la création de l’Ecole Nationale de la Photographie d’Arlès, sa ville natale.

Quatrième de couverture

Cet ouvrage a été publié une première fois en 1957 par Pierre Seghers. Cette édition a été suivie d’une nouvelle version en 1969. Depuis longtemps épuisé, ce livre-culte est enfin réédité, enrichi de nouvelles photographies inédites de Lucien Clergue