Caroline Fourest – “La tentation obscurantiste”

Le “islamo-gauchisme”, d’il y a 16 ans

Je lis, en 2021, un livre écrit en 2005 qui, me semble-t’il est plus que jamais d’actualité à une époque où on parle de “islamo-gauchisme”.

Ce livre a reçu les prix “Prix du livre politique 2006” de l’Assemblée nationale et “Prix Jean-Zay – Laïcité et République 2006”. (source Wikipédia, page de Caroline Fourest).

Avant d’écrire cette critique, sachant que certains ont porté plainte contre l’auteur pour diffamation et choses du genre, je me suis donné la peine de vérifier s’il y avait quelque information (décision de justice ou controverse) sur ce livre. Je n’ai rien trouvé.

En fait, ce livre est très intéressant puisqu’il montre la division de la gauche, en ce qui concerne les affaires antisémites, islamophobes, etc…, en deux catégories : les tiers mondialistes et les anti-totalitaristes.

Je recopie ce les définitions, page 48 :

* Sensibilité anti-totalitariste : se référant au nazisme, cette sensibilité-là est viscéralement attachée à la notion de liberté et traque en permanence la menace d’un nouveau danger totalitaire et/ou génocidaire.

* Sensibilité tier-mondiste : Se référant au colonialisme, cette sensibilité-là est viscéralement attachée au droit à la autodétermination et traque en permanence la manifestation du colonialisme et de l’impérialisme.

Il fallait presque raconter le livre entier pour expliquer mais, grosso modo, dans la première sensibilité on se bat contre l’antisémitisme, tandis que dans l’autre sensibilité on se met du côté des pays du “tiers-monde” qui seraient des victimes des oppresseurs. Je pense que l’on peut comprendre…

Ce livre est très intéressant puisqu’il pointe les incohérences de ces gauches qui prennent parti d’un côté et de l’autre, avec des faits et des noms. C’est un travail journalistique de très bonne qualité.

Bien sur que l’auteur ne cache pas ses préférences (que je partage), mais elle a des arguments très forts. Mais plus que ça, on voit que 15 ans après la sortie de ce livre, on ne voit pas de contestation sur ce contenu.

Il me semble aussi étonnant qu’aucune critique a été faite avant la mienne.

Quatrième de couverture

Depuis l’effondrement du communisme, et malgré les attentats du 11 septembre, une certaine gauche semble fascinée par l’islamisme.

Aveuglement tiers-mondiste ?
Goût pour une radicalité perdue ?
Haine de l’Amérique et d’Israël ?
Naïveté ou cYnisme ?